S'identifier      S'inscrire    visiteurs jour : 61     Total clics   :   258753

Amis Au président Beauté santé Cuisiniers Darsonval Diaporamas Informations loisirs
Jean Informatique Karting Les religions Mamy G. Régimes et santé Robert et Arlette

Bienvenue sur le site des familles d'Arsonval et Darsonval


Accueil

Nouvelles

Village d'Arsonval

Forum public

Généalogie

Site de vidéos

Histoire

Publicité

Ceux du web

Plan du site

Bibliothèque

Rennes-le-Château en Occitanie

Rassemblements

Diaporamas-Photos et Vidéos

Rassemblement 1990-0

Rassemblement 1991-0

Rassemblement 1991-1

Rassemblement 1992-0

Rassemblement 1994-0

Rassemblement 1994-1

Rassemblement 1994-2

Rassemblement 1994-3

Rassemblement 1999-0

Rassemblement 1999-1

 
Clics 1666

 

 

Près de  160 Darsonval rassemblés dimanche 15 Septembre 1991 à ARSONVAL

 

          Le projet de rassembler la famille Darsonval est né l'année 1990 dans l'esprit de plusieurs membres de cette nombreuses lignée qui s'étaient déjà réunis en petit comité au restaurant " La Chaumière " sous l'impulsion du colonel Raymond Darsonval, de Bouxières-aux-Dames, près de Nancy. Un projet qui a mûri en cours d'année pour finalement aboutir dimanche 15 septembre. Mais pour mener à terme cette belle avaenture ce ne fut pas facile, car il fallut à leurs instigateurs effectuer de nombreuses recherches, rassembler de nombreux éléments et prendre de nombreux contacts pour réunir toute la famille à Arsonval, soit cent cinquante-cinq Darsonval !

 

" Au Vallon d'Arlette " ,

oeuvre de Maurice Nicot

et Léon Darsonval

 

          Un grand rassemblement donc, qui fera date à Arsonval qui, dimanche, connaissait, c'est le moins qu'on puisse écrire, une animation exeptionnelle. Ce premier grand rendez-vous des familles Darsonval a pu être possible grâce à l'activité sur place de MM. Jean-René et Jean-Claude Darsonval, de Sainte-Savine, qui ont préparé cette journée mémorable. Pour beaucoup de ces Darsonval, cette journée était synonyme de retrouvailles et découvertes puisque certains de la famille s'étaient pas revus depuis plusieurs décennies, d'autres ne se connaissaient pas du tout. Ce fut pour tous les participants l'occasion de mieux connaître la généalogie et l'histoire de leur famille. Dans notre département, les Darsonval sont encore nombreux et on en trouve également en nombre en Haute-Marne et dans la Marne. Mais le nom de Darsonval a été semé dans toute la France et c'est pourquoi certains avaient parcouru de nombreux kilomètres pour venir jusqu'à Arsonval.

          Le programme qui avait été concocté par les Darsonval aubois n'a pu que satisfaire tous les participants qui, dès leur arrivée, étaient dirigés à la salle des fêtes où un déjeuner les attendait.

          Une messe était ensuite concélébrée par le chanoine Mortier, archiprêtre de Bar-sur-Aube, et l'abbé Gsel, un office religieux qui fut réhaussé par des morceaux musicaux de circonstance interprétés par Melle Frédérique Masson, flûte traversière; Melle Emmanuelle Moriat, piano, et M. Sébastien Vachez, guitare classique. Ces trois musiciens donnant au terme de l'office, un petit concert au cours duquel ils interprétèrent une oeuvre poétique dont la musique fut composée par un Baralbin, M. Maurice Nicot, et l'élégie écrite par un illustre descendant : Léon Darsonval; cette oeuvre s'intitulant " Au Vallon d'Arlette ". L'Arlette étant une source naissant à l'extrémité du vallon portant le même nom situé sur le finage de la commune d'Arsonval.

          Ce concert, qui comportait d'autres morceaux, comme le deuxième mouvement de la sonate de Poulenc, le menuet de Boccherini et le 1er mouvement du concerto en sol mineur de Vivaldi, fut particulièrement applaudi.

 

En 1350, un certain messire

Jean d'Arsonval,

évêque de Chalon-sur-Saône

 

          Tous les Darsonval, qui visitèrent après quoi le musée R. Loukine, se retrouvaient ensuite dans la salle des fêtes pour assister à leur première assemblée générale et écouter un exposé sur l'origine de leur famille réalisé par M. Jean-René Darsonval. Celui-ci s'est transformé en véritable historien pour collationner tous les documents ayant trait à sa famille. C'est en 1350 que naquit sur cette terre d'Arsonval messire Jean d'Arsonval, confesseur du Duc de Guienne, fils aîné du roi Charles VI, évêque de Chalon-sur-Saône, de 1413 à 1416. Dans son testament Mgr d'Arsonval fait mention de sa famille enterrée à Arsonval.

          Un petit neveu de Jean d'Arsonval, Jean Millet, devin évêque de Soissons de 1442 à 1502 et grâce à ces deux prélats la falille d'Arsonval put sortir de sa médiocrité et s'étendre sur plusieurs régions de France.

          Durant une longue période les Darsonval se sont succédé et par leurs alliances ils ont permis l'expansion de la famille et la longévité du nom.

          Suite aux différentes recherches faites aux Archives départementales de l'Aube, de la Marne, de la Haute-Marne et de l'Aisne, un arbre généalogique dont les racines plongent dans le XIIIème siècle a pu être établi. Le premier nom donné par M. Jean-René Darsonval sera Jean d'Arsonval lieutenant particulier de la Justice au baillage de Jaucourt. La branche s'est développée au fil des siècles et, de génération  en génération, elle compte aujourd'hui quelques trois cents membres répartis dans environ une trentaine de localités. Au cours des recherches effectuées, l'on retrouvera des branches de la famille Darsonval un peu partout en France mais, comme le soulignait M. Jean-René Darsonval, trois de ces branches sont bien vivantes, celles de la Marne, de la Haute-Marne et de l'Aube, départements d'ailleurs représentés avec leurs ramifications dans les départements voisins et de France sans oublier bien entendu, Paris et la région parisienne. Mais cette journée ne peut être une conclusion puisque l'ancêtre commun qui est l'origine de cette belle et grande famille n'a toujours pas été trouvé, ce qui ne peut qu'encourager les initiateurs de cette réunion familiale à poursuivre leurs recherches pour compléter l'arbre généalogique.

          Des personnalités de la région se sont associées à cette fête : MM. Pierre Micaux, député de l'Aube; Davot, conseiller général du canton; Grotte, maire d'Arsonval et l'adjudant chef Engel, commandant la brigade de gendarmerie de Bar-sur-Aube.

          Une gerbe a été déposée par M. Jean Darsonval au monument aux morts de la commune puis un champagne d'honneur permettait de mettre en appétit les quelque cent soixante convives qui s'installèrent ensuite autour des nombreuses tables dressées dans la salle des fêtes. Quelle belle journée en vérité et chacun de se séparer en se promettant de reconduire ce rassemblement avec d'autres Darsonval peut-être.

 

Christian RATINET

 

 

(Article journalistique du 18  septembre 1991)

 

De nombreux DARSONVAL....

 

Vue droite

 

Vue garche

 

Vue gauche



"> Rassemblement 1991-1
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo Le 29-6-2017. Titre

 

Total des visiteurs  :    166032   dont aujourd'hui :   61    En ligne actuellement :  5      Total des clics   258753