S'identifier      S'inscrire    visiteurs jour : 17     Total clics   :   272860

Amis Au président Beauté santé Cuisiniers Darsonval Diaporamas Informations loisirs
Jean Informatique Karting Les religions Mamy G. Régimes et santé Robert et Arlette

Bienvenue sur le site des familles d'Arsonval et Darsonval


Accueil

Nouvelles

Village d'Arsonval

Forum public

Généalogie

Site de vidéos

Histoire

Publicité

Ceux du web

Plan du site

Bibliothèque

Le Razès en Septimanie

Rassemblements

Diaporamas-Photos et Vidéos

Pour rechercher ou consulter

Les d'Arsonval de Belleu

D'Arsonval Arsène

D'Arsonval Arsène (suite1)

D'Arsonval Jean-François Angot

Darsonval Jean-Claude

Darsonval Jean-Claude (suite1)

Darsonval Jean-Claude (suite2)

Darsonval Jean-Claude (suite3)

Darsonval Jean-Claude (suite4)

Darsonval Jean-Claude (suite5)

Darsonval Jean-Claude (suite6)

Darsonval Jean-Claude (suite7)

Darsonval Jean-Claude (suite8 et FIN)

Darsonval Raymond

Jean d'Arsonval

Léon d'Arsonval

Au Vallon de l'Arlette

Simple Amour

Mariage du prince William et Kate Middleton

 
Clics 3692

 

 

 

Le Samedi 7 Mai 1994

 Concert

 à la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Troyes

 

 L'Ensemble des Choristes et de l'orchestre à la cathédrale

 

*

NICOLAS de FLUE

*

Légende dramatique de Denis de ROUGEMONT

Oratorio de Arthur HONEGGER

 

CONCERT à Saint-Dizier (Salle Aragon)– Reims (Au Cirque) – Troyes (Cathédrale)

 

 

 

Pourquoi le choix de NICOLAS de FLUE ?

 

            « C’est essentiellement le thème de la Paix, la paix par l’entente, par la fraternité. Tout problème humain peut se résoudre par le dialogue s’il y a, de toutes parts, volonté de dialogue. Tout commence par l’écoute de l’autre... C’est cela, la leçon de Nicolas, et le modèle de l’unité helvétique dont il est à l’origine depuis plus de 600 ans est suffisament éloquent pour que l’on puisse donner au personnage une valeur emblématique.

            L’actualité qui est la nôtre ne nous renvoie-t-elle pas à ce thème qui est celui des voix qui appellent à l’entente mais qui sont longtemps couvertes par celles qui déclenchent la violence ?

            Et puis, le « NICOLAS de FLUE » de Arthur HONEGGER sur le texte de Denis de ROUGEMONT est un pur chef d’oeuvre qui implique lui-même, pour sa réalisation, l’entente entre des groupes musicaux nombreux et divers.

            En fallait-il plus pour être motivé ? »

Guy MANEVEAU

 

Guy Maneveau    (Chef d'orchestre)

 

*

 

LES PARTICIPANTS

 

REIMS

 

            Le Choeur des Etudiants Champagne-Ardenne, qui fêtait son second anniversaire, est l’instigateur du projet Nicolas de Flue auquel s’est associé le Choeur de l’UFR de Musicologie.

            Le premier choeur regroupe des Etudiants de différents départements des trois Campus Universitaires, ne sachant pas forcément lire la musique, mais heureux de se trouver une fois par semaine pour chanter.

En plus des Etudiants, il accueille les personnels de l’Université et également toute personne intéressée qui souhaite faire de la musique dans ce cadre.

Quand au second choeur, formé d’Etudiants envisageant de faire de la Musique leur profession, leur formation intègre obligatoirement la pratique vocale, chorale et l’initiation à la direction de choeur.

            C’est deux groupes sont animés par Mme Evelyne ENGLEBERT (Professeur de Musique), qui dirige également l’Ensemble Vocal MEZZA VOCE et l’une des Chorales d’enfants du Collège Université.

 Evelyne Englebert

 

            Le Choeur PER MUSICAM de la section « L » option musique (ex. A3), « S » option musique (ex. S3) du Lycée Clémenceau est dirigé par Mme Jeannine NONET.

            Cette section permet à des lycéens passionnés par la musique de suivre un enseignement général indentique à celui des autres lycéens, tout en acquérant une culture musicale solide, grâce à un horaire de quatre heures par semaine.

            Le choeur PER MUSICAM du Lycée Clémenceau donne chaque année un concert vocal et instrumental à Reims, en Région, parfois à l’étranger dans le cadre d’échanges culturels, concert dans lequel la pratique chorale tient une place privilégiée. Une partie de ses effectifs s’est portée volontaire pour participer à Nicolas de Flue.

Jeannine NONET

 

CHARLEVILLE

 

            Fondé il ya 46 ans par Jean BARREAUD, Les Choeurs GUILLAUME de MACHAULT, se sont progressivement orientés, à partir d’un répertoire populaire et de pièces de la Renaissance, vers des oeuvres de Musique Religieuse pour Soli, Choeurs et Orchestre. Il ont chanté sous la direction de Bernard WAHL, Paul KUENZ, Jean-François PAILLARD, Jean-Sébastien BEREAU, et ont participé, dès leur création, aux rassemblements régionaux. Ils se produisent régulièrement à l’étranger ainsi qu’au sein de leur département.

            Mme Marie-Pierre MARQUET, professeur d’Education Musicale, dirige ces choeurs depuis 1991.

 

 Marie-Pierre MARQUET

 

SAINT-DIZIER

 

            Créée en 1982, la Chorale HARMONIA  regroupe, sur St. Dizier et ses alentours, environ 60 éxécutants. Affiliés à la Fédération des Chorales de Haute-Marne, ces amateurs, au sens noble du terme, viennent d’horizons très divers. Ils ont participé à de grandes manifestations musicales sur la région, soit en formation complète, soit en petit ensemble : Les Carmina Burana de Carl ORFF en 1986, Alexandre NEVSKI de PROKOFIEV en 1990 et le Stabat Mater de ROSSINI en 1992.

            Mme BRUGEILLE, parallèlement à ses activités de  pédagogue dans l’Education Nationale (elle anime l’important Choeur d’Enfants du Collège La Noue, qui chante dans Nicolas de Flue), donne des concerts en tant que Soprano solo, et est le chef en exercice de cette chorale.

 

Mme BRUGEILLE

 

TROYES

 

            L’Ecole Nationale de Musique de Troyes, dirigée par M. JOSTE, a mis à la disposition de cet Oratorio une partie de son Choeur d’enfants qui participe régulièrement aux spectacles du Théâtre de Troyes (dernièrement, CARMEN de BIZET) et son atelier d’adultes (groupe dirigés par J.C. Hauptmann.

            Une quinzaine de volontaires des Choeurs Maurice Emmanuel prend également part à cet événement dirigé par Françoise Ricordeau depuis 1986 et constitué uniquement d’amateurs, le choeur produit des concerts très divers : Carmina Burana de C. ORFF, requiem de G. FAURE, Misa Criolla, Canto General de M. THEODORAKIS , polyphonies de la Renaissance.

 

J.C. HAUPTMANN

 

            Françoise Ricordeau après des Etudes musicales classiques a fait quelques détours par le chant grégorien, la musique folklorique et la musique contemporaine avant de diriger le choeur. Elle est également formateur à l’IUFM de Troyes et choriste à AKADEMIA.

 

Françoise RICORDEAU

 

 

L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE CHAMPAGNE

 

            Il accueille dans ses rangs 8 étudiants de l’UFR de Musicologie et de grands élèves de l’E.N.M. de TROYES, permettant ainsi une fructueuse collaboration entre professionnels, semi-professionnels et amateurs. La Ville de TROYES a pris intégralement en charge le coût des répétitions et du concert qui aura lieu à Troyes.

 

ARTHUR HONEGGER (1892-1955)

 

Arthur HONEGGER 

 

            Né au Havre en 1892, A. HONEGGER poursuit ses études en Suisse, à Zurich puis au Conservatoire de Paris. Dès 1918, il fait partie du Groupe des Six, groupe dont le porte-parole fut Jean Cocteau et qui réunissait des musiciens aussi diférents que possible, par le caractère comme par le talent : HONEGGER, MILHAUD, POULENC, AURIC, DUREY, Germaine TAILLEFERRE.

            Dès 1921, avec le Roi David, HONEGGER manifeste déjà sa parfaite indépendance vis à vis de ses amis et de leurs principes esthétiques. Cet oratorio sera suivi par Judith en 1926, Les Cris du Monde en 1931, Jeanne au Bûcher en 1935, La Danse des Morts en 1938, Nicolas de Flue en 1939-1941.

            Trois mouvements symphoniques (dont Rugby et Pacific 231) assureront sont succès ainsi que cinq Symphonies (N° 2 : pour cordes, N° 3 : « Liturgique », N° 5 : « Di tre Re »).

            L’oeuvre d’A. HONEGGER ne relève d’aucun système, d’aucune idée préconçue en matière de style. Le culte de BACH lui inspire le goût des fortes architectures sonores reposant sur les grandes formes classiques. Une écriture polyphonique complexe où se heurtent des tonalités différentes (sans que la polytonalité ne soit jamais recherchée pour elle-même) semble le mose d’expression le plus naturel de son lyrisme grave et vigoureux, teinté parfois de mysticisme.

 

Denis de ROUGEMONT (1906-1985)

 

Denis de ROUGEMONT

 

            Né dans le Canton de Neuchâtel, Denis de ROUGEMONT est fils de pasteur. Il fait des études importantes et très diversifiées : Licencé en lettres, il acquiert une formation riche (français, allemand, latin, histoire, psychologie, philosophie) qui marquera son oeuvre. Il publie divers essais marquant son engagement intellectuel : Penser avec les mains, (1936), Journal d’un intellectuel au chômage (1937), L’Amour et l’Occident (1939), afirmant une vision du monde cohérente et aiguë.

            « La démarche intellectuelle de Denis de ROUGEMONT apparaît toujours d’une parfaite cohérence et s’articule autour de quelques thèmes essentiels ; fervent partisan de l’engagement, il ne peut concevoir une vie qui ne serait pas perpétuellement au service d’une cause (...) Les causes que défend ainsi D. de Rougemont sont interdépendantes : le pacifisme (...), la vision d’une Europe fédéralisée (...), la liberté d’opinion (...), l’idéal écologique d’une vie simple et proche de la nature »

            A partir de 1947, il continue de militer pour la paix, puis entame une longue action pour une Europe unie sur le plan culturel et économique : L’Europe en jeu (1948), Lettres ouverte aux Européens (1970). Il participe au premier congrès de l’Europe, dont il prépare le rapport culturel ; élu président de 1952 à 1966 du Congrès pour la Liberté de la Culture, il fonde l’Association Européenne des Festivals de Musique (1951).

            Un homme actif et passionné de la sorte ne pouvait pas déplaire à Honegger, d’autant moins que l’oeuvre qu’ils écrivirent en commun correspondait à leur cheminement respectif.

 

*

 

RESUME DE L’ACTION

 

 - Acte I -

 

         Le prologue annonce « Le jeu de Nicolas ». Nicolas, dans son ermitage, se souvient de ses enfants, de son passé de soldat, de ses vains efforts pour la justice. Dieu l’a appelé, il a quitté le monde pour monter vers l’ermitage du Ranft, malgré les tentations des démons. Il y veillera sur sa patrie, son sacrifice maintiendra la paix.

 

- Acte II -

 

            La sagesse de Nicolas attire vers lui des pèlerins. Des messagers lui annoncent que la France et l’Autriche proposent aux Suisses une alliance fructueuse contre la Borgogne ; son peuple cédera-t-il à la tentation ? Les Suisses se lancent dans la guerre.

 

- Acte III -

 

            Charles le Téméraire est battu par les Suisses, qui rapportent un important butin. Les princes étrangers les flattent, la jeunesse réclame les richesses, les cantons se les disputent ; la Diète, réunie, ne parvient pas à régler le conflit. Le peuple appelle Nicolas qui, seul, peut rétablir la concorde et l’unité dans la Confédération. Il descend de son ermitage, portant un message de paix, mais, épuisé, meurt en route. Le message est écouté, « la paix miraculeuse est annoncée devant tous », le peuple chante sa joie.

 

Acte I

 

N°1 Prologue

N°2 Chanson des Enfants

N°3 Fanfare

N°4 Choeur : Souviens-toi !

N°5 Choral : Il s’en va (1re et 2 me strophes)

N°6 Choeur céleste : Solitaire, solitaire !

N°7 La prière de Nicolas (Gebetlein)

N°8 Récitatif : Dure est la peine

N°9 Choral : Il s’en va (3me strophe)

N°10 La Montée au Ranft

 

Acte II

 

N°11 Chant des Pèlerins

N°12 Double choeur : Etoile du matin

N°13 Récitatif du Guetteur

N°14 Choeur céleste : Dieu l’a voulu

N°15 Cortèges

N°16 Récitatif et Choral : Ainsi les affaires du monde

N°17 Récitatif et Choral : Tout un peuple a prêté l’oreille

N°18 Choeur des Puissances

N°19 Choeur : Victoire et Malheur !

 

Acte III

 

N°20 Marche des Ambassadeurs

N°21 Les Compagnons de la Follevie

N°22 Fanfare de la Diète

N°23 Récitatif : Demain la guerre !

N°24 Nicolas, souviens-toi !

N°25 Récitatif : Parmi nous, peuple, parmi nous

N°26 Choeur céleste : Solitaire, solitaire !

N°27 Il descend

N°28 Choeur céleste : Terre et cieux, prêtez l’oreille !

N°29 Récitatif : Ecoute-moi, mon peuple !

N°30 Récitatif des Cloches et Choeur Final

 

Le Chef d’orchestre

 

            Guy MANEVEAU, chef d’orchestre et de choeur, professeur à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, Président du Forum I nternationnal de Rotenburg, spécialiste de DEBUSSY et de la musique du XXème siècle.

            M. MANEVEAU enseigne la direction et l’analyse musicale dans une formation de musiciens animateurs qu’il a créée à l’Université de Pau en 1972 et qui est orienté principalement vers la musique d’aujourd’hui. Il a participé à plusieurs festivals de musique contemporaine et a assuré la création d’ouevres nouvelles (NINES – HALFFTER – REIBEL – ERDMANN – DUBEDOUT etc...).

            Il a également, durant 5 ans, mené un travail pédagogique sur la direction de la musique de notre temps, au cours d’Université d’Eté qui s’efforcent de former des chefs de choeur qui puissent prendre en charge ce type de démarche sur toute la France. (Mme ENGLEBERT et BRUGEILLE ont bénéficié de cette formation).

            « En effet, le chant choral constitue un instrument privilégié : démocratique et collectif par nature, il est le seul qui permette à des amateurs d’accéder, à un très bon niveau, à la pratique des musiques de notre temps. De surcroît, cette pratique ne lui demande pas d’y consacrer les longues heures de travail que peut lui imposer une pratique instrumentale sérieuse.

            La réalisation de Nicolas de Flue a permis d’abattre des a priori envers la musique de notre temps, de faire se rencontrer des choristes amateurs et des instrumentistes professionnels et de créer une dynamique et un enthousiasme dont chacun, à tous niveaux sort enrichi.

 

Le Récitant

 

Gérard THEVENIN

 

 

            Créateur du « Théâtre à Pattes » de Reims en 1974, Gérard THEVENIN n’a cessé depuis lors de participer activement à la vie culturelle de Reims et de la Région Champagne-Ardenne.

            Metteur en scène, il a réalisé de nombreuses mises en scène d’auteurs contemporains (B.CHARTREUX, P. WEISS, P. MAAR, R. DUBILLARD, D. BESNEHARD...) et a été un temps assistant metteur en scène de la THEATRELLE.

            Auteur d’adaptations (« Les Fracasseries », d’après un roman de Théophile Gautier, « Marie Salope » d’après le roman de gisèle BIENNE), il a aussi écrit des pièces de théâtre sur des problèmes de société ou sur l’histoire de Reims et de la région Champagne-Ardenne (« Drôle de cirque », « Parking Jeunesse », 1880 ou « Six semaines de la vie d’un tisseur rémois », « Hommes de verre », réalisé à la demande du comité d’Entreprise de l’Usine B.S.N. de Reims, « Les tisseurs de la Révolution ».

            Comédien, il joue non seulement dans les pièces qu’il met en scène, mais également avec Les Tréteaux de Bourgogne (« Les Bâtisseurs d’empire », « Les Bouches inutiles ») ; il a également participé à des festivals de théâtre.

            Pédagogue, des réalisations théâtrales avec des élèves lui ont valu des prix au Concours Internationnal de Théâtre de Versailles. Il est d’autre part formateur permanent en réalisation vidéo au Centre régional de Documentation Pédagogique et anime dans ce domaine des stages sur l’Académie de Reims.

 

*

Saint-Dizier (Haute-Marne)

Enchantement musical à la salle Aragon avec l’Oratorio « Nicolas de Flue »

 

 

 

 

            Soirée musicale de tout premier plan à la salle Aragon avec l’interprétation de grande qualité de l’oeuvre de Arthur Honegger « Nicolas de flue » par 250 choristes, accompagnés par l’orchestre symphonique de Champagne de troyes. Quelques 450 mélomanes ont été ravis.

 

C’est Oratorio en trois actes dont les thèmes principaux sont la paix, la fraternité et la tolérance, repose sur un texte de Denis de rougemont, intellectuel et écrivain pacifiste, homme actif et passionné, partisan convaincu de l’Europe qui a collaboré étroitement à maintes reprises avec Arthur Honegger.

            L’oeuvre présentée à saint-Dizier, réalisée entre 1939 et 1941, est dotée comme les autres compositions d’Arthur Honegger, de fortes architectures sonores reposant sur les grandes formes classiques. On y découvre une écriture polyphonique complexe où se heurtent des tonalités différentes.

            L’Orchestre Symphonique de Champagne de troyes, fort d’une quarantaine d’exécutants, dirigé avec maestria par Guy Maneveau, a su rendre avec talent et émotion le lyrisme grave et vigoureux, teinté parfois de mysticisme de l’oeuvre. Malgré quelques répétitions seulement avec l’ensemble des choristes, la cohésion d’interprétation a été des plus louables.

 

Saint-Dizier dignement représenté

 

             Le déroulement de l’action quant à lui, a été dit avec conviction et une certaine prestance oratoire par gérard Thévenin, metteur en scène, auteur, comédien et pédagogue travaillant à reims et en Champagne-Ardenne.

            Ce spectacle grandiose, présenté par l’Université de Reims, a pu être mis sur pied grâce à un partenariat artistique exemplaire. Y ont étroitement participé le Choeur des Etudiants Champagne-Ardenne, le choeur de l’UFR de musicologie, l’Ensemble Vocal Mezza Voce et l’une des chorales d’enfants du collège Université, le choeur Per Musicam du lycée Clémenceau, tous ces groupes étant de reims.

            Ont pris part également à cet Oratorio, les Choeurs Guillaume de Machault de Charleville, l’Ecole Nationale de Musique de Troyes ainsi qu’une quizaine de volontaires des Choeurs Maurice Emmanuel de cette même ville.

            Saint-Dizier a été dignement représenté dans ce « Nicolas de Flue » avec la participation des 60 choristes «  d’Harmonia » et 60 enfants du choeur du collège La Noue, les deux ensembles étant dirigés par Mme Nicole Brugeille, soprano solo et pédagogue, spécialiste du Lied.

            Cette soirée a été un véritable bonheur musical durant 2 heures et demie et a enchanté au plus haut point l’ensemble du public, aux anges.

 

Le récitant Gérard Thévenin

 

 

 

Le Choeur des Enfants

 

 

 

 

Mot de Gérard Thévenin

 

 

 

 

*****

***

*

 

    SUITE   RETOUR 

 

 

"> Darsonval Jean-Claude (suite4)
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo Le 16-12-2017. Titre

 

Total des visiteurs  :    175420   dont aujourd'hui :   17    En ligne actuellement :  2      Total des clics   272860